Retour sur l'allocution du 18 février 2009

Publié le par Flo

La crise fait mal là où elle passe. Tout le monde en subit les conséquences qui seront néfastes pour beaucoup. Tout le monde, réellement ? En fait, réflexion faite, seule la moitié la plus modeste risque d’avoir du mal à remonter la pente.

Nicolas Sarkozy s’est exprimé face à ses concitoyens, le 18 février 2009, pour annoncer ses principales propositions faisant suite au « sommet social » du jour.

Retour.

 

 

IMPOT SUR LE REVENU.
Lors de sa précédente allocution, Nicolas Sarkozy avait annoncé la suppression du plancher le plus bas. Les ménages gagnant de 5.582€ à 11.673€ devaient être exonérés de cet impôt. Finalement, seuls les deux derniers tiers provisionnels seront supprimés, maintenant la tranche la plus basse à l’I.R.

Pourquoi un retour en arrière ? La raison en est simple. L’exonération de la tranche la plus basse aurait été la cause d’une perte de plus de 800 millions d’€. En supprimant les deux tiers provisionnels, l’Etat perd seulement 300 millions.

Oh, mais ne nous réjouissons pas trop vite ! L’Etat n’est pas si solidaire qu’il paraît.

Souvenez-vous… au lendemain de son élection, l’une des toutes premières mesures approuvée par le président de la République n’est-elle pas d’augmenter le bouclier fiscal à 50% des revenus ?

 

 

ALLOCATIONS FAMILIALES.
Oui, b’en là aussi, c’est bien gentil cet octroi de 150€ aux familles « les plus démunies ». Elles vont en faire quoi ? Acheter des cahiers de marque ? Acheter une nouvelle Barbie-pute à leur gamine de 6 ans et demie, pour la récompenser d’avoir évité le redoublement ? Non mais faut arrêter les conneries !

Et puis donner 150€ aux gamins de CP et le même montant à ceux de Terminale ! Là c’est vraiment n’importe quoi !

Jusqu’à la fin du primaire, faudrait simplement penser à quelque chose de plus intelligent : verser à l’école un budget pour que chacun ait exactement les mêmes trucs, le même matériel. Ca éviterait des achats inutiles du genre une calculatrice graphique dès la grande section de maternelle. Certes, ça fait des jolis dessins quand on sait s’en servir. Mais il existe encore des feuilles de papier pour ça !

Et se contenter du strict minimum… y’a 60 ans, ils n’avaient qu’une plume et un buvard par an ! Et ils savaient tous compter, écrire et lire dès la fin du C.P. Alors avec cette tune inutilement dépensée (total de 450 millions €), on recrute des nouveaux professeurs qui ont une passion pour ce métier, par exemple. Juste au hasard, hein !

 

SERVICES A LA PERSONNE.
Là, je ne peux pas nier que l’initiative est sympa. Mais 200€… C’est quoi 200€ ? 10 heures de soin, voire 7 ? Merci. Les vieux apprécieront, ça les calmera 3 mois. Dans 3 mois, ils ne pourront pas plus de payer de soins que maintenant, s’ils sont atteints de cancer ou autre…

 

EMPLOI.
The question que tout le monde se pose ! Comment notre super président adoré va-t-il réussir le pari du plein emploi qui est l’un des leitmotivs de sa campagne ? Ahhh mais il n’y arrivera pas ?!
Bon, alors je ne comprends pas trop en quoi 800 millions supplémentaires pourraient changer quoique ce soit.

 

SALAIRES PRECAIRES.
Bon, b’en moi je trouve que cette mesure elle est bien. Et pas seulement parce qu’elle fait mon affaire. Les salariés ou chômeurs qui peuvent justifier d’une activité de 2 à 4 mois dans les 28 derniers mois bénéficieront d’une prime de 500€.
On l’entend dans tous les sens, chercher du travail actuellement n’est pas des plus simples. Je peux en témoigner (d’autant plus lorsqu’on cherche dans un domaine overbouché). Et même si c’est injuste pour les gens qui travaillent et méritent amplement les même 500€, b’en il faut vraiment remotiver les chercheurs d’emploi !
Donc moi, je viens d’apprendre que je vais gagner 500€ (alors que j’ai droit à rien because libéral), donc j’ai pas tant perdu ma soirée que ça, finalement.

 

CHOMAGE PARTIEL.
Ca, c’est le pompon ! On va augmenter la rémunération en cas de chômage partiel. Certes, c’est très bien pour les concernés. J’en suis des plus conscients. Passer de 60% à 75% du salaire de base, c’est très honorable. C’est un grand geste qui ne mettra pas sur la paille les Renault® et autre Peugeot®. OK. Mais le chômage partiel chez les PME, c’est pas la même chose. Si t’as pas d’entrée d’argent, comment tu fais pour payer les gens ?
Et depuis quand on cherche un moyen pour enrayer le chômage partiel au lieu d’enrayer le chômage ? Ca doit venir du moment, non ! Même Chirac l’aurait pas proposée, celle-là !


JEUNES.
C’est également une de mes préférées… Les jeunes sans diplômes auront droit à des formations ! Youpi !
Et c’est quand qu’on pense à transformer l’école, le lycée et la fac en de véritables formations, avec lesquelles tu as droit à un vrai travail qui fait gagner des sous à la fin ? Apparemment, c’est pas à l’ordre du jour, et c’est bien dommage !

 

PARTAGE DES PROFITS.
C’est indécent de parler de ça ! Les employés qui travaillent dans des entreprises du CAC40 ne sont pas des dizaines de millions en France. Quand on pense que les artisans, petits commerçants et autres agriculteurs n’ont droit à rien, et qu’ils sont beaucoup plus nombreux que ces gentils travailleurs qui certes, doivent également toucher des dividendes ! Mais fuck off ! Tous les indépendants et les petits entrepreneurs, ils ont droit à quoi ?!! Et ne travaillent-ils pas 2 fois plus que les fainéants qui sont aux 35 Heures ?

 

CONTROLE DES AIDES PUBLIQUES.
Je vois pas l’intérêt… Savoir concrètement en quoi les entreprises dépensent l’argent public… Un moyen de plus que l’Etat a trouvé de contrôler les entreprises et de leur tenir la vis serrée ! On n’est pas dans 1984, mais pas loin, quand même !

 

Voila, en gros, et sans mentionner la grave crise qui sévit en Guadeloupe qui est un département Français au même titre que Paris ou la Creuse, Nicolas Sarkozy nous a pas rassuré outre mesure. La date du 18 février est donc passée. Cette date, il l’avait annoncée comme un tournant. Au final, qu’est-elle ? Ni plus ni moins qu’une tentativounette à la con, une tentativounette de super débutant, frileux. En temps de crise, car nous y sommes, en temps de crise, les seuls mesures qui fonctionnent sont les plus drastiques ! Soit on se serre réellement la ceinture, on arrête de se plaindre pour finalement pas grand-chose et on travaille pour s’en sortir. Soit on fout le dawa, on imite nos frères (car oui, dans liberté, égalité, fraternité, il y a fraternité) de Guadeloupe et de tous les DOM et… on renverse Sarko ?

Alors, on fait quoi ?

Publié dans Politique Française

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Marjo 24/02/2009 17:06

Ca commence à franchement me sortir par les yeux cette crise... Et je vous parle même pas des émissions qui vous expliquent comment s'en sortir avec la crise en mettant des caillous dans la machine à laver, et mangeant des fruits de saison... Bref...Sinon je dirais que premièrement il faut être indulgent avec le gouvernement français, parce que la crise est mondiale, et non franco-française. On en a déjà voulu à Giscard pour le choc pétrolier alors qu'il n'y était pour rien, on ne va peut être pas recommencer...Après concernant la gestion de la crise au niveau français, eh bien ça me révolte. Pourquoi donc ? Parce qu'au cas où quelqu'un l'aurait oublié ^^ je suis super libérale... Et c'est sûrement pas avec des mesures sociales qui creusent la dette de notre pays qu'on va améliorer les choses ! Bien au contraire !! J'ai entendu maintes fois le : on ne fait pas de l'économie pour faire de l'économie, le but est avant tout social. Mais si le but est social, les moyens eux sont économiques. Alors arrêtons avec ce social qui nous scclérose !C'est comme Obama qui fait : on est en crise, on va construire des ponts... Youpi super utile... On peut se moquer du temps où on faisait creuser des trous pour ensuite les combler... Ce n'est sûrement pas en donnant 150 ou 200 € à une partie de la population que l'on va améliorer les choses. Bien au contraire, parce que cet argent là on le ponctionne à certains pour le donner à d'autres, du coup ben ce sont toujours les mêmes qui payent... Et sincèrement ça commence à être un peu (mais juste un peu alors...) de payer pour les chômeurs et autres... Et je vous parle même pas des étudiants qui sont loin d'être en situation difficile, mais à qui on donne 500 € tous les mois ! Si si je vous jure ça existe, j'ai les noms... Et à côté je reconnais que d'autres qui auraient besoin d'aide n'en ont pas ! ( Au passage, petite idée, arrêtons les aides distribués sur des critères sois disant objectif, faisons des bourses au mérite, mettons en réelle relation les entreprises et les universités...)Contrairement à toi je ne remets pas en cause le bouclier fiscal, qui à mon avis est une très bonne mesure. Je pense qu'il faut sincèrement aider les entreprises, dans le sens leur donner plus de latitude pour faire tourner l'économie. Mais je ne crois pas que donner comme ça de l'argent à quiconque soit bénéfique. Parce qu'à part faire de l'inflation, je ne vois pas bien ce que ça pourrait faire d'autre...