Blonde attitude ...

Publié le par Cam'

Ce matin, mes réflexions ferroviaires m’ont amenée à critiquer la nouvelle génération de filles, j’ai nommé les blondes.

 

Je vais me permettre de reprendre la forme de l’article de Nico sur les wesh wesh pour parler de cette mystérieuse race.

 

D’abord, chose très importante, la blonde n’est pas forcément blonde. A vrai dire elle est de plus en plus rarement blonde, étant donné que cette couleur de cheveux donne un à priori négatif sur la personnalité.

Niveau look, ce n’est pas bien compliqué. Vous prenez tout ce qu’il y a de plus vulgaire et vous habillez votre Barbie brune avec ; un tee shirt avec nombril apparent, un pantalon très moulant avec string apparent, des chaussures pointues, vernies, noires, qui claquent bien fort dans les couloirs, un manteau très court et fermé juste en bas pour bien qu’on voir les petits bouts de nichons qui pointent (oui la blonde n’a que des petites bouts de nichons, la blonde est toujours très maigre mais se trouve toujours très grosse … nous y reviendrons …)

Comme coiffure, c’est toujours tip top mode. En ce moment toutes les stars sont coiffées avec une frange ignoble qui descend jusqu’au yeux, et ont les pointes bien dégradés ce qui fait qu’on a l’impression qu’elles sont coiffées avec un paquet de queues de rat … donc, comme la blonde n’a aucune personnalité, elle pompe sur ses idoles people. Même si ça lui va pas c’est pas grave elle est fashion c’est tout ce qui compte.

Niveau maquillage, la blonde s’achète régulièrement les nouveaux mascaras qui font des cils supers longs … bien entendu ça ne donne pas du tout un regard naturel mais elle s’en fiche. Au moins on voit ses cils. Et puis la blonde ne connaît que très rarement les affres de l’acné mais ça ne l’empêche pas de bousiller sa jolie peau avec du fond de teint pour avoir l’air bronzée. Ca ne marche pas toujours et des fois on a simplement l’impression qu’elle s’est colorié le visage avec les feutres de son petit frère.

Côté accessoire (oui la blonde a aussi des accessoires …) nous retrouveront l’indémodable mini mini sac à mains. On peut y glisser un stylo, un portable et un mp3. L’indispensable pour aller en cours of course … Mais la blonde, qui pense parfois, n’oublie jamais de prendre sa petite pochette en carton avec quelques feuilles dedans pour recopier les cours. Pochette dont elle se sert de parapluie parce que les parapluies, Britney n’en porte jamais donc c’est la honte.

La blonde ne tombe pas amoureuse, elle tombe en « kiff grave ». La blonde ne bosse pas à l’école, elle préfère mater le beau Brian du coin de l’œil. La blonde est toujours à la limite du redoublement, la blonde déteste ses parents, réac’ à mort. La blonde adore appeler ses copines pour leur raconter à quel point son père est un con « ouuuuaaaais t’as vu il m’a dit que j’étais trop jeune, attends j’veux dire carrément pas quoi j’ai 15 ans et trois mois t’as vu j’ai le droit d’aller en boite avec mes potes quoi  franchement je suis trop dégoûtée je vais faire une fugue en plus y’a que mon frère qui compte moi aujourd’hui j’ai ramené un 9 en maths j’étais trop contente t’as vu et mes parents ils m’ont même pas félicité franchement c’est abusé t’as vu ! »

La blonde a toujours des positions très tranchées sur la guerre et la famine « franchement les guerres c’est pas bien parce que ça fait des morts. Et la famine je suis grave contre quoi tu vois c’est horrible ils sont maigres ceux qui ont faim ! »

La blonde écoute les dernières merdes commerciales qui sortent « vitaa je la kiffe c’est trop de la balle, elle chante trop bien et en plus elle a une super voix ! » ou bien « Billy de Tokyo Hôtel j’suis grave amoureuse quoi, shrei ich neicht dich neine auf dizer, c’est pas trop beau ces paroles ? »

La blonde se trouve toujours grosse et ne manque pas de le faire savoir à qui le veut rien que pour le plaisir d’entendre « mais non t’es pas grosse ». Elle pèse entre 50 et 55 kilogrammes mais ne fait que parler régime, diététique, acides gras et protéines. La blonde a, en fait, juste le besoin malsain de se rassurer quand à son corps de rêve. Et puis des fois ça fait du bien d’humilier la petite grosse qui a l’air trop conne et qui travaille bien.

La blonde a un blog. Un blog où elle met « dé tof 2 c pot’ jlé kif grav jlé M laché d com »

Bourré de fautes d’orthographe, ne présentant pas un grand intérêt … et ne supportant pas que quelqu’un lui fasse la remarque …

Enfin la blonde est stupide. Ce n’est pas une insulte juste une constatation.

 

Mais où elle veut en venir la petiote avec son portrait acide ?

 

Ben elle veut en venir au fait qu’elle a l’impression que la dernière génération est une génération de décérébrés et qu’elle aimerait bien comprendre le comment du pourquoi …

Je suis sûre que vous en connaissez plein des blondes. Elles poussent de partout ça commence à devenir envahissant.

Je ne sais pas trop ce qui les pousse à être comme cela. Peut être que la télé additionnée au surf sur la toile sont les principaux responsables ?

Je sais simplement que, de mon temps, et pourtant je ne suis pas bien vieille, les blondes n’étaient pas aussi nombreuses.

Je suis peut être vieux jeu … mais dites … ça ne vous effraie pas de savoir que la relève est là dedans ? Qu’aux prochaines élections présidentielles (si Sarko ne les abolit pas !) elles vont pouvoir s’exprimer alors qu’elle ne comprenne strictement rien au fonctionnement de notre pays. Et que même bien pire elles s’en fichent royalement ?

Mais que faire pour lutter contre ça ? Boycotter TF1 à un niveau national (oui il ne faut pas se leurrer hein … Star ac’ et L’île de la tentation ça aide pas pour faire travailler ses neurones …) ? Interdire la création de blog aux moins de 18 ans ? Manifester contre les diktats de la mode qui font que le monde devient uniforme ? (C’est amusant d’ailleurs … les gamins sont tous contre l’uniforme et pourtant ils font tout pour rentrer dans le moule et ressembler un maximum à son entourage … cherchez l’erreur …)  

Est-ce aux parents de réagir ? Est-ce en soi qu’un problème d’éducation ? Est-ce la faute aux profs qui sont de plus en plus laxistes, n’ayant plus d’armes pour lutter ?

 

J’ai envie d’avoir votre avis sur ce problème de société. J’ai envie de savoir si c’est moi qui voir les choses tout en noir, ou si notre jeune génération devient de plus en plus bête.

J’ai envie de savoir si vous seriez prêt à agir pour que les choses changent.

Publié dans Société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Wing-ding-a-ding 25/10/2007 16:47

Je suis complètement d'accord quant aux profs peu motivants que nous pouvons avoir pour les activités artistiques.. En musique et en art plastique j'en ai eu des gratinés aussi....Concrètement, quand je parlais d'activités artistiques et culturelles, je ne pensais pas forcément seulement à la musique et aux arts plastiques, il pourrait y avoir des tas d'autres cours proposés par un prof qui serait un peu polyvalent (et pour cela, il faudrait revoir également les programmes qui sont proposés aux étudiants qui veulent devenir profs.... Genre faire plus de pratique et moins de théorique. Mais l'éducation nationnale française est ainsi faite qu'on préfère bourrer le crâne plutôt qu'utiliser ses dix doigts et son cerveau.) et qui pourrait aussi bien faire poterie, que peinture, couture, cuisine, musique (et pas QUE la flûte par pitié! Quel manque d'imagination que d'imposer cet instrument aux enfants! Ok c'est le moins cher et le moins encombrant.. mais c'est quand même le plus affreux au niveau du son....), dessin, écriture..... On pourrait en trouver plein.Je suis sûre qu'il y aurait de jeunes profs qui seraient ravis de donner ce genre de cours. Puis pour éviter les jeunes désabusés, ça pourrait être facultatif, ou à demi facultatif.Ceci étant, y'a les élèves pas interressés, et les profs pas interressants aussi!Et en art, comme tu dis, on a souvent des gens qui voulaient être artistes et qui se sont plantés.. Donc pas spécialement interessants. Voire aigris et brimant autant que possible l'imaginaire des gosses, des fois qu'ils auraient plus de talent qu'eux même.Mais dans ce cas là, pourquoi ne pas embaucher des intervenants? C'est à dire des professionels prêts à donner un peu de leur temps à une classe, une ou deux fois par semaine. Comme moi j'en ai dans ma formation de ciné! En général ils sont passionés par leur boulot, et la passion, ça se transmet vite quand on a l'étincelle dans les yeux! -mon prof d'histoire du ciné aimait tellement ça, qu'il arrivait à nous faire saliver devant des vieux films muets des années 20.. ^^ jamais j'aurais cru!-Donc ce serait une idée, soit proposer une formation aux futurs profs qui ne s'occuperaient que de ce genre de cours, soit faire venir des pros. Au moins ceux là, ils ne seront pas aigris.Ensuite pour les langues, je suis à 100% d'accord avec toi! Le niveau en France est exceptionnellement bas. La preuve en est de tous ces anglophones qui me regardent comme si je descendais de Mars quand je leur dis que je suis française...... "WHAT?? Incredible. French don't know how to speak english.. you're kidding right?"Personnellement, j'ai eu la chance de faire partie de ces classes "test" qui ont mis l'anglais au programme dès le CE1 (je sais pas si ça se fait encore.. sans doute que non.. ça "alourdit" trop nos pov tits bout d'choux), et bien avant la 6eme, et après la 6eme, j'ai détesté ça. Mais en 6eme, c'était que du bonheur. Simplement parce qu'on avait un VRAI prof motivé (un gros fan de John Lennon, mêmes cheveux, mêmes lunettes, chaussettes Tortues Ninja).Puis après j'ai fait mon apprentissage toute seule. Je crois que j'ai plus appris en regardant des films en VO et en lisant en anglais plutôt qu'en je sais pas combien d'années en cours.... C'est pour dire le niveau d'interessement des professeurs que j'ai eu. Y compris à la fac, en section anglais.......Donc je crois que comme pour les cours artistiques, il est surtout interessants d'avoir des professeurs motivés et portant eux même un intérêt sans faille pour la matière qu'ils enseignent.Et c'est une espèce en voie de disparition ça. La faute aux formations pour devenir prof ou instit qui sont de plus en plus intellectualisées là où elles devraient devenir pratiques, pour s'adapter aux élèves. J'espère que les profs jeunes qui sortent de l'école maintenant pourront relever la barre, parce que comme tu dis, c'est pas Sarko qui va aider.

Cam' 24/10/2007 11:33

Hé ben ça c'était du commentaire ^^ Que dire de plus ? le Bled je connais j'en ai feuilleté quelques pages ... sans avoir eu à bosser dessus c'était djà plus à la mode à mon époque. Tout ce qui concerne lesa ctivités culturelles/artistiques je suis tout à fait d'accord avec toi. Mais, je prend pour exemple mon vécu, quand je vois les profs de musique pas motivés (j'en avais un c'était récré powa pendant son cours ... ) et surtout les élèves qui en ont rien à carrer de la musique (wesh moi j'écoute tribal king ça c'est de la zic, nous la prof elle nous fait écouter les Beatles ça pue la merde) ben ça donne aps envie de développer tout ça. Pareil pour les "arts plastiques" ... souvent ce sont des artistes ratés qui atterrissent dans l'enseignement ... (attention je dis bien SOUVENT ... pas toujours !) j'ai eu un prof en quatrième, super bizarre qui nous écrivais un sujet sur le tableau et qui nous expliquait rien du tout, on devait de débrouiller tout seul. (le must qu'on ait eu c'est "faut faire quoi" .. vous avez une heure ... j'avais 12 ans ... autant dire la capacité intellectuelle d'une moule marinière ... ) Pour la dictée, ils n'auraient jamais du la supprimer ... c'est grâce à ça que je fais peu de fautes, que je surveille toujours mes écrits savoir si je reste grammaticalement correcte ... maintenant tu dis à nos gamins "bon faudrait remettre la dictée au goût du jour" tu te fais lyncher. C'est lamentable. Je déplore le niveau de langue déplorable qu'on a en France. C'est pas normal qu'on me dise "waa t'arrive à lire un livre en anglais ? respect ! " ... pas de respect qui tienne merde j'ai fait 7 ans d'anglais c'est normal que je maitrise la langue !! au bout de sept ans à raison de 3 fois par semaines! il est où l'exploi là ? Je suis partie avec une ex-amie à Londres l'année dernière, elle adore cette ville mais n'est pas capble d'aligner trois mots d'anglaiset encore moins de comprendre quelqu'un qui s'adresse à elle. Pourtant on a fait la moitié de notre scolarité ensemble !!Bien sûr c'est pas forcément de la faute de l'élève si le prof n'a pas su te poser les bases. Mais tout de même on est dans un cercle vicieux qui tend vers une médiocrité hallucinante ! Bref y'a du boulot et c'est pas Sarko qui va nous aider ...

Wing-ding-a-ding 23/10/2007 23:32

Je sais bien que ce que propose Sarkozy est égale à zéro.. D'ailleurs, quand je parlais de changer les choses, je pensais pas du tout, mais alors pas du tout à lui! ^^Et je sais aussi que les réformes sur le système éducatif apporte constament des grèves. Seulement je serais d'avis que les profs arrêtent de lever le poing chaque fois qu'on veut toucher à leurs petites habitudes... Parce que finalement, quand je vois des profs qui, depuis 15,20 ou 30 ans sortent exactement le même programme, les mêmes syllabi, les mêmes interro, ça fout les boules. (et y'en a plein des comme ça.) Après, quand UN prof jeune arrive et qu'il est motivé et plein d'ambition (j'en ai eu un comme ça, il nous avait fait étudier la manière dont la presse pouvait nous manipuler.......), on l'envoie directement en "zone rouge", histoire de le briser tout de suite dans ses aspirations (c'est ce qui est arrivé à mon gentil prof de français). Et puis les réformes dans le système éducatif, il y en a eu sans que personne n'en sache trop rien... Par exemple, le saviez vous, mais à partir de cette année, les institutrices en maternelle ont un programme à suivre! Plus question pour nos têtes blondes de s'amuser et d'avoir des activités ludiques comme de notre temps. Non non. Maintenant, il faut qu'ils soient rentables et compétitifs dès le plus jeune âge.Il paraitrait que c'est pas bon pour eux de ne pas "apprendre" sérieusement tout de suite.... Perso, j'ai eu la méthode "apprentissage ludique" et je ne me sens pas spécialement déséquilibrée... Mais bon...Ensuite, pour "alléger" les pauvres élèves, ils ont supprimé les dictées. Dans le secret le plus absolu, moi j'étais persuadée que ça se faisait encore. Et bien non. Ca a été retiré du programme, parce qu'on jugeait l'exercice trop fastidieux pour les pov' z'enfants.Résultat, aujourd'hui ils la remettent en fac, tellement les jeunes ne savent plus écrire correctement! Quelle perte de temps et d'énergie. (alors que ce n'est un secret pour personne, pour apprendre le français, rien ne vaut les exercices d'un bon vieux Bled! -comprenne qui peut... les 25-50ans sans doute)Donc il y a des réformes qui passent, et sans faire de vagues.. Bien sûr, pour rattraper le niveau qui est en train de chuter drastiquement, tout en adaptant mieux pour ceux qui auraient des difficultés (parce que je suis pas partisante d'un élitisme éducatif, et c'est ce vers quoi nous tendons de plus en plus..), il faudrait faire des réformes choques, qui passeraient bien moins inaperçues que les dictées ou les programmes à suivre pour les touts ptiots.. Mais il ne faut pas penser non plus que ça se fera en une fois. Progressivement, mais sûrement.Donc déjà, remettre au goût du jour tous les cours artistiques qui sont peu à peu supprimer des programmes en secondaire (ce que je trouve tout à fait aberrant... S'il veut réduire la semaine à 4 ou5 jours, et affiner quand même la culture des élèves, faudrait voir à être cohérent!), offrir plus d'options aux élèves. Arrêter de dire que les CAP et autres formations techniques sont pour les débiles et y coller tous ceux qui ont des difficultés....Il serait temps de voir à s'inspirer de certaines méthodes pédagogiques qui sont déjà en place de ci de là, dans certaines écoles, et qui font bien leurs preuves (avancée au rythme de l'élève, travaux manuels, avancée basée sur la compréhension et non sur l'apprentissage par coeur etc etc )..Ensuite, et c'est ultra necessaire aujourd'hui : une seconde langue dès tout petit (et si possible, les films en VO au cinéma.. c'est tellement mieux la VO... T_T * snif * ). Indispensable dans le monde où nous vivons.Arrêter de pousser les étudiants à se lancer dans de loooooooongues et fastidieuses études, juste "parce qu'il faut avoir un diplome parce que sans diplome, pas de boulot."D'abord parce que c'est pas vrai, et ensuite parce que certes, il en faut (des longues études) mais tout le monde n'est pas fait pour ça, et y'a d'autres moyens pour avoir du boulot. Et tant qu'on y est, faudrait revoir le prix des inscriptions à la baisse, histoire que tout le monde ait accès à la formation qu'il veut -je ne dis pas qu'il faut que ce soit gratuit, des fois, travailler pour se payer ce qu'on veut ça forge aussi- mais que ce soit moins lourd. Revoir aussi le système d'inscription dans tout ce qui est kiné, médecine et autre section qui se trouve plus accueillante dans d'autres pays que la France... Parce que les étudiants qui se font refouler en France parce que les listes d'attentes sont énooooormes ou qu'il faut un concours d'entrée bétooon, qui décident d'aller en Belgique par exemple, se retrouvent aussi coincés là bas pour cause de quotas......Alors si un pays fait quelque chose, mais que l'autre ne fait rien, tout le monde est bloqué. Donc je méloigne un peu là.. Les réformes devraient surtout être faites en primaire et secondaire. Alléger les journées de classes en prenant exemple sur les pays nordiques, où ils ont cours le matin et l'aprem ce sont des activités diverses et variées. Ils bouclent quand même les programmes et ne sont pas plus cons que nous.. Donc c'est que ça fonctionne leur système.Et pour les grèves des profs.. bin s'ils arrivent pas à comprendre que comme ça c'est mieux, c'est qu'ils sont vraiment trop conservateurs et qu'il serait grand temps d'en changer! ^^

Cam' 22/10/2007 15:26

j'suis d'ac avec toi wing mais quand je vois ce que le président propose pour réformer l'éducation (à savoir ... ben rien en fait ... cf l'articl un beau gâchis de papier) ben je sais pas comment qu'on va faire pour avancer.Pi un autre problème majeur c'est le fait que chaque réforme à propos de l'éducation entraine des grèves. ce qui fait que plus personne n'ose y toucher. Regarde Allègre en il y a 6-7 ans de ça, il a essayé de faire bouger les choses, et ça a donné "allègre si tu savais ta réformeuh ta réformeuh allègre si tu savais ta réforme où on s'la met ... "Donc si tout le monde y met de la mauvaise volonté on arrivera à rien !

Wing-ding-a-ding 21/10/2007 00:10

D'abord, merci pour cette franche rigolade.. Et puis c'est tellement vrai!Si nous voulions agir correctement pour tout ça, il faudrait agir sur beaucoup de tableaux.. A commencer par l'éducation. Je reste convaincue qu'une grande partie de tout problème pourrait être arrangée si l'éducation était revue et corrigée.Notre système éducatif est défaillant, en témoigne tous ces gens sur le net qui disent préparer un bac "L", qui font des fautes d'orthographes à chaque mot et utilisent le langage sms à tire larigot... Je me suis toujours demandée comment cela était il possible.. Est-ce que les professeurs ont aussi cessé de corriger les fautes?-D'ailleurs je ne sais pas si vous avez vu mais ils sont en train de remettre les dictées au goût du jour dans les université.... Je me demande quelle mouche les a piqués quand ils ont décidé de retirer les dictées du programme scolaire pour les primaires!?-De mon temps c'était pas pareil.. On avait beau avoir rendu un excellent devoir, s'il était bourré de fautes, nous étions tout de même sanctionnés. Là on dirait que les profs laissent faire..Enfin bref, je ne dis pas que les professeurs font mal leur boulot, mais à mon avis c'est tout le système éducatif qui est à reprendre.Alors en général quand on dit ça, tout le monde a ce syndrôme de dire "ouais tu veux revenir à l'époque de nos parents, uniformes et poële à bois" .... Euh non.. Moi j'aimerais faire évoluer le système. S'inspirer de ceux qui marchent si bien soit disant, dans les pays nordiques, faire un mix et en sortir le meilleur pour nos têtes blondes.Je suis sidérée aujourd'hui quand je vois les méthodes avec lesquelles nos (futurs) enfants apprennent à lire et à écrire... Et comment un peu plus tard, on a rédigé les cahiers de grammaire pour que les parents n'y comprennent plus rien et ne puissent pas "mettre leur nez" dans les affaires de l'école.Ce qui est à mon sens une grossière erreur de la part de l'éducation nationale. Les écoles et les parents sont complémentaires, puisqu'ils servent tous les deux à faire grandir et évoluer l'enfant, à lui donner des bases solides.. Alors si ces deux entités se tirent dans les pattes, comment voulez vous que ça soit bon pour le petiot?Il est de notoriété publique aujourd'hui que les vies sont faites de telle manière que les parents ont beaucoup moins de temps pour leurs enfants, alors là l'école doit prendre le relais. C'est très important. Malheureusement ce n'est pas fait. Alors que voulez vous.. On se retouve avec des jeunes qui se font leur culture et leurs idées sur la toile du net et la télé... Pour moi c'est vraiment là dessus qu'il faudrait insister : l'éducation. Que ce soit par les parents ou par l'école. C'est ce qu'il y a de plus important.