Il faut voir mourir pour voir agir

Publié le par Cam

Fait divers qui m’a marquée cet été ! Plus que marquée, même. Choquée …

 

Deux personnes sont décédées dans un manège à la Fête des Loges. Décédées non pas de crise cardiaque, comme ce fut le cas d’une jeune fille il y a quelques mois dans le parc d’une célèbre souris, mais parce que le manège était défectueux.

Les victimes sont un père et son fils ayant eu soif de sensations fortes. Le manège « fautif » s’appelle le Booster.

 

 

J’pense qu’il faut être sacrément tordu pour monter dans un engin pareil. Mais après tout, les gens sont libres de faire ce qu’ils veulent… tant que tout est aux normes.

Le responsable des forains, Mr Saguet, n’est pas coupable : il a appliqué les règles de sécurité habituelles ainsi que les vérifications obligatoires. Il n’avait alors rien décelé d’anormal alors que, visiblement, un élément mécanique était sur le point de lâcher. 

Le vrai problème ne vient pas de Mr Saguet, mais des législations concernant la sécurité des manèges qui datent de VINGT ANS ! Vingt années lors desquelles les technologies ont plus qu’évolué. Vingt années lors desquelles les manèges allaient toujours plus vite, toujours plus haut.

Il a fallu attendre deux morts pour que le gouvernement se bouge et décide de réguler cette législation ! Parce que ce ne sont pas les premiers accidents dus à un problème technique ; outre les exemples cités en début d’article, en avril dernier 23 personnes ont été blessées dans un manège d’un parc d’attraction du Pas de Calais. De même qu’en 2005, 4 personnes ont été grièvement blessées dans le Parc St Paul après avoir éjectées d’une nacelle d’un Grand Huit !

 

Je conclurai ce fait d’actu par une maxime « made in Cam » : Il faut voir mourir pour voir agir …

 

booster-foire-du-trone.jpg

Publié dans Faits divers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
F
Je ne dis pas le contraire... L'actu reste de l'actu et elle change tout le temps!Pourtant, étrange, n'est-il pas, de remarquer que, une fois de plus, les lois ont été modifiées après le décès d'un représentant de l'ordre... Il faudrait que je creuse là-dessus, tiens! J'le rajoute à ma liste d'articles à faire...
Répondre
N
C'avait fait du bruit pendant quoi, deux trois semaines? un mois? Pis basta.L'actu c'est l'actu, et un mois après la mort de ce policier, rien n'avait changé dans la légiles attractions. J'étais allée à la foire du trône peu après le décés, certainement plus calme, mais pas spécialement plus sécurisé qu'avant la mort du policier.L'Homme et sa capacité à oublier!
Répondre
F
Ceci dit, le résultat a été le même! Y'a eu un flic mort (et entre nous, je m'en tape) et ô miracle, y'a des débuts de changements dans les législations! Ca vaut autant au niveau de la sécurité (accès) au manège que pour les révisions! Ca, ça fait un truc commun...
Répondre
N
Ce décés, à la foire du trône, était dû à une "bousculade" et non au fait que le mécanisme ait été defectueux ou à une législation tarabiscotée. Dispute avec le proprio de lattraction, intervention du policier qui, dans le feu de l'action, oublie qu'un manège tourne à côté, projection et mort.(psm)
Répondre
F
très bon article, ma 'tite Cam! Y'a dla bonne base pour un vrai bon papier;)Juste,je voulais mentionner qu'un flic est mort aussi à cause d'un de ses manèges, en tentant de mettre fin à une altercation... C'était pendant le Printemps! Et ca avait fait beaucoup de bruit! Donc juste pour contre-balancer tes propos :c'est dès qu'un flic, un maire ou un ministre est touché que ca bouge!..
Répondre